dimanche 30 janvier 2011

1er et 2 janvier à la découverte de Bangkok

Photos classiques, mais ça reste vraiment très  beau; les alpes quelques part dans les balkans

Samedi 1er janvier

Enfin arrivés, avec l'arrière train un peu compoté au bout de 11heures et 4 films, mais nous sommes contents d'être là.


Premières impressions,
Aéroport nickel, efficace, nous en ressortons 30 mn après l'atterrissage, visas compris. 


Pas possible de louper les taxis


Et en plus, il a mis la maison des esprits dans la voiture…au plafond !



Par contre, BANGKOK est très pollué, et à ce que nous voyons en taxi, la ville parait anarchique au point de vue urbanisme et mal entretenue.

Pas mieux de la fenêtre de notre chambre, qui est super.


Il faudra que je pense à faire une photo du réseau urbain d’électricité, une pure merveille.

A notre arrivée à la guesthouse, sieste obligatoire, entre 9 heures et 14 heures, cette nuit nous ne dormirons pas bien...du tout. Ca s'arrangera plus tard.


Ballade dans l’après midi à la maison de Jim Thompson, ancien négociant en soie, amateur d’art très éclairé et décorateur inné. Sa maison et ses entrepôts sont  magnifiques.


La traditionnelle maison aux esprits que nous retrouverons partout


 Un métier à tisser la soie

Tout est reconditionné en musée et en point de vente d’articles en soie, très beaux mais très chers.

Pas trop de photos, car nous avons du mal à garder les yeux ouverts…Mais, s'il reste des sous à la fin du voyage, j'y retournerai pour m'acheter une chemise



Petite visite à la pagode voisine de la maison de Jim, pas très belle d’après certains, mais la première pour nous,

et bien située…au beau milieu de centres commerciaux gigantesques (tous reliés entre eux pas des enchevêtrements de passerelles dont certaines sont à plus de
50 mètres du sol.





notre premiet tuk tuk pour la dernière visite de la journée : montée au 83ème étage de la tour bayok par un ascenseur vitré et extérieur pour prendre l’apéro devant une vue époustouflante de la ville de nuit.

J’ai gardé cette photo ratée car les constructions donnent l’impression de monter gratter le ciel. 
Il a l'air bien cet appareil tout neuf, mais mon gros problème c'est que j'ai oublié le mode d'emploi à paris.



Dimanche 2 janvier

Nuit pas blanche, mais grise, mais en forme quand même. Donc direction marché Chatuchak, dit aussi le marché du week-end.
L’équivalent de notre marché aux puces, mais entre 5 et 10 fois plus grand.
Le taxi nous dépose devant les plus beaux bonzaïs qu’il m’ait été donné de voir. Je vais peut être revenir en voiture, à 1200€ pièce, c'est une affaire !



Pour mettre devant la porte de la maison à marrakech, pour décourager les intrus

Qui a dit que le surimi n'existait pas à l'état vivant ?

L’avantage c’est qu’il est impossible d’y mourir de soif et encore moins de faim.





Arrêt de la plaisanterie au bout de 5 heures de marche.
Direction le Grand Palace.  
35°, fait soif. Et un grand hôtel, c’est sympa pour boire une bière.


Loupé, voilà ce qu’est le Grand Palace, un temple. Nous ne rentrerons pas, car ça à l'air immense il y a bien 2 km de long sur autant de large. Et là, ça fait un peu tard pour visiter. 

Donc, ballade aux alentours, mais toujours et encore à manger partout.


Direction Chinatown, pour le Chief Market, avec un chauffeur qui connaît… mais qui nous largue à l’opposé du marché. Encore pas mal de marche, nous n'avons pas vu grand chose, ils remballaient. Autre taxi pour aller au resto que le patron de la maison où nous logeons nous a conseillé, il nous dépose encore à 2km..... Mais Chinatown, la nuit, c’est fantastique.
Pour ceux qui connaissent la place Djemaa el Fnaa à Marrakech, c’est la même chose mais à l’échelle d’un quartier, c'est immense.




 Evidemment, il y a toujours à manger partout, pourtant, les thaïs sont tous plutôt minces, nous nous demandons comment ils font pour manger tout ça….


Coca ? et oui, en thaï




 Ambiance et bon repas pas cher garantis


C’est vraiment le quartier chinois, Il n’y a même plus d’inscription en thaï.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Dans le menu Sélectionner le profil, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire


Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI à ceux qui prennent le temps de poster un commentaire!!!!