dimanche 30 janvier 2011

5 février, toujours Saïgon

Encore un clin d'oeil, base 2 cv, compteur d'origine

Au départ, nous allions voir la pagode le l'empereur de jade, croquis du guide très ...tentant

Et nous arrivons après avoir marché 1h1/2. Tout ce qui est écrit sur le guide est bon, sauf la crasse, le manque d'entretien et ... la foule.

 Mais les tortues sont là, il faut les acheter à l'extérieur du temple et les jeter dans le bassin. La tortue est un porte bonheur. Content d'en avoir une 1/2 douzaine à Marrakech.

Ça ne se voit pas trop, sur les photos, mais à l'intérieur, nous sommes au moins 3 au m²





Et bonjour la fumée d'encens, ça pique les yeux et la gorge.






Tellement de fumée que l'appareil a du mal à faire la mise au point.





Quelques ex voto de gens qui viennent de loin! Si vous voulez faire un banc à votre nom, faites moi un virement, et je m'en occupe.

Quelques petits spectacles de rue, la rue sert à tout ici !
musiciens qui jouent pour le plaisir, ils n'ont pas attendu Jacques Lang pour commencer

Belote de trottoir

peinture sur carton

casse croute évidemment

tambours de fête abandonnés quelques minutes plus tôt

Sieste et bon temps

nouilles sautées et fumées au mélange 2%

Une banque!

le temple hindou de Mariammam, dédié à la déesse de la puissance Shakti. Les vietnamiens, comme tous les bouddhistes ne voient aucun mal à invoquer des dieux qui ne sont pas les leurs . Qui peut le plus peut le moins! Je ne crois pas qu'au Maroc les musulmans apprécieraient !

Encore bourré de monde et d'encens


un peu ...;kitsch, non ? Mais nous commençons à nous habituer.


Ça, c'est un nouveau sport en vogue, un genre de foot-badminton. Un volant lesté avec un gros ressort à la place du caoutchouc de nos volants classiques, et ça se joue au pied. Le type au-dessus était vraiment le plus doué.


et un petit revers de la semelle

Seules trois rues gardent encore leur nom français : rue Pasteur, rue Calmette et rue Yersin (connaît pas, peut être jp boul peut il nous éclairer)
A noter que ce sont trois scientifiques et bienfaiteurs de l'humanité. 


Bâtiment de l'époque coloniale sur les bords de  Saïgon river

Saïgon river


Guidés par les tambours, encore un spectacle de rue (enfin, plutôt devant un grand hôtel qui fait sa pub et paye la note)







Les gosses sont aux anges.






Il y a deux types là-dessous et celui de derrière porte son acolyte à bout de bras les 3/4 du temps, pour sauter ou mettre le dragon debout.


Et qui dit spectacle de rue, dit encombrement et embouteillage de motorbike !!!











Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Dans le menu Sélectionner le profil, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire


Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI à ceux qui prennent le temps de poster un commentaire!!!!